Roland Garros : son histoire! Un stage de tennis pour connaître les origines du tennis.

Roland Garros : son histoire ! Mieux connaître les origines du tennis pendant son stage de tennis !

Le tennis à une riche histoire. Nos stages de tennis regroupent des passionnés, et connaître son passé permet de l’apprécier encore mieux.

Savez-vous d’où vient le nom du stade Roland Garros ? Roland Garros était un aviateur Français, lors de la première guerre mondiale, avec le grade de lieutenant pilote. Il est né le 6 octobre 1888 à Saint Denis de la réunion, et meurt au combat le 5 octobre 1918 lors d’un combat aérien à Saint Morel dans les Ardennes.

Sé célébrité vient de ses exploits en avion lors de la traversée de la mer méditerranée à bord d’un monoplan le 23 septembre 1913. Pendant la construction du stade en 1928, il fut décidé de lui donner son nom.

L’histoire commence en 1891 avec la création des championnats de France sur terre battue. Le championnat était réservé aux joueurs Français et disputé soit au Stade Français ou au Racing club de France. Max Decugis s’impose 8 fois entre 1903 et 1914.

En 1925, une nouvelle étape se franchit avec la possibilité pour les étrangers de participer au tournoi, on peut dire que les internationaux de France sont nés. Cette époque verra l’émergence du tennis Français, avec le triomphe de la légendaire Suzanne Lenglen chez les dames avec 6 titres entre 1920 et 1926. Chez les hommes les fameux mousquetaires composés de Henri Cochet, Jean Borotra, René Lacoste et Jacques Brugnon remportent à eux quatre 10 titres entre 1922 et 1932. Leur victoire en Coupe Davis en 1927 déclenche la construction du stade Roland Garros pour défendre leur titre.

Pendant les stages de tennis, nous n’hésitons pas à évoquer ces périodes passées afin de mieux comprendre le tennis et son histoire.

Après le conflit de la seconde guerre mondial, la domination Française s’estompa au profit des Américains et Australiens avec l’arrivée de Rod Laver, Ken Rosewall et Margaret Court. A ce jour, la joueuse la plus titrée reste Margaret Court avec 13 titres composés de 5 simples, 4 doubles et 4 mixtes entre 1963 et 1973.

L’année 1968 fut un tournant avec le passage au professionnalisme que l’on appelle « open ». L’époque est ensuite dominée par Bjorn Borg et Chris Evert avec respectivement 6 et 7 titres, ce record féminin est toujours d’actualité.

En 1979, le stade connait sa première extension passant de 5 à 10 courts. Une deuxième extension en 1986 puis une troisième en 1992/1994 permettent au stade de contenir 20 courts dont deux centraux (Philippe Chatrier et Suzanne Lenglen) pour une superficie totale de 8,5 hectares.

Durant cette période trois joueurs s’offrent un triplé (Lendl, Kuerten et Wilander) et une joueuse (Monica Seles), Justin Henin quatre titres et Steffi Graff 6 titres dont un grand chelem doré en 1988.

Concernant les Français, après Marcel Bernard vainqueur en 1946, seul Yannick Noah chez les hommes en 1983, Françoise Durr en 1967 et Mary Pierce en 2000 chez les femmes remportent le tournoi.

Au début des années 1990, un fort vent ibérique souffle sur la Porte d’Auteuil. Chez les femmes, Arantxa Sanchez gagne le tournoi contre la légendaire Steffi Graff, le tournoi est outrageusement dominé par les espagnols chez les hommes. En effet, Sergi Bruguera, Carlos Moya, Juan Carlos Ferrero et Albert Costa précède l’ouragan Rafael Nadal !!

Roland Garros est décrit comme le tournoi le plus exigeant physiquement et psychologiquement des quatre tournois du Grand chelem. En effet, de très grands joueurs à qui était promis le tournoi n’ont pas pu le mettre à leur palmarès, ce qui restera une immense déception pour beaucoup. John McEnroe avec sa finale maudite contre Ivan Lendl en 1984, Stefan Edberg défait par l’impertinent Michael Chang en 1989, Boris Becker en demi-finale, Pete Sampras n’ont jamais pu remporter le seul quatrième grand graal qui manquait à leur immense palmarès. Le légende éternel Roger Federer en 2009 en profitant d’une élimination prématurée de Nadal et Novak Djokovic ont réussi à inscrire leur nom au palmarès.

Chez les femmes, Martina Hingis et Venus Williams sont restées aux portes du rêve de la couronne de la terre ocre.

La coupe des mousquetaires représente un rêve pour tous, et nous espérons que bientôt un tricolore la soulèvera enfin pour succéder à Yannick Noah dont la victoire date déjà de 1983. Seul Henri Leconte en 1988 contre Mats Wilander a été près de la remporter.

Nos stages de tennis abordent le tennis avec ses différents aspects, le passé permet de mieux comprendre et expliquer les particularités d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *