Comment jouer les balles molles au tennis pour son stage de tennis?

Comment jouer les balles molles au tennis pour son stage de tennis ?

Beaucoup de joueurs ont des problèmes pour jouer des balles molles, c’est pour cette raison que des ceux qui varient le rythme et les effets sont souvent redoutés. Quelque soit les niveaux et les périodes de l’histoire, il y a toujours eu des joueurs capables d’utiliser avec talent les changements de rythme en proposant par moment des balles mortes sans consistance. Rappelez-vous, Fabrice Santoro savait très bien le faire, aujourd’hui le maître tacticien Gilles Simon l’utilise aussi. Nous remarquons que ces outils là sont utilisés par de grand tacticien. Cependant, les choses ne s’arrêtent pas là, lorsque nous regardons l’immense Roger Federer changer de rythme avec son revers en shop, souvent en croisé très court sur le revers adverse, il adore utiliser ce coup en rupture. Un joueur de tennis complet doit savoir réaliser ces coups, votre stage de tennis peut permettre de l’acquérir.

Pour quelle raison est-ce difficile ?

Il est très confortable de recevoir des balles rapides et avec du poids, il suffit de se placer pour renvoyer et utiliser le poids de la balle reçu. Ceux qui savent jouer tôt utilisent mécaniquement au maximum de poids de la balle reçue.  Une balle molle demande au joueur un placement rigoureux, d’avancer afin de se mettre au niveau de la balle, il convient de s’organiser techniquement afin de redonner de la vitesse à celle-ci. Il ne faut pas hésiter d’aborder avec votre coach l’aspect tactique concernant les balles molles lors de votre stage.

Quelques conseils pour les jouer ?

Il faut être alerte, vif et disponible au niveau des jambes. Eviter d’être sur les talons, mais au contraire sautiller, la vigilance est indispensable.

Vous ne devez pas attendre que la balle vienne à vous, ce n’est pas possible car elle n’a pas de vitesse. Dès que vous avez lu sa trajectoire, il faut venir la jouer le plus tôt possible afin d’utiliser le peux de vitesse qu’elle a. Plus vous allez la jouer tôt, moins vous laisser de temps à l’adversaire afin qu’il s’organise. Cependant, il faut que vous arriviez à distinguer vitesse de déplacement et précipitation. Répéter de nombreuses fois cette situation, vous permettra de vous familiariser. Des gammes avec trajectoires variés sont recommandées, surtout si votre partenaire dispose d’un bon shop de revers.Nos coachs pendant le stage vous proposeront des excercisses adaptés afin d’automatiser les choses.

Redonner du rythme à la balle

Rappelez-vous la balle est sans rythme, il convient à vous de mettre en place tous les outils techniques pour lui redonner de la vitesse. Privilégiez le placement avec un équilibre parfait, des préparations de geste propres, contrôlés, afin d’avoir les prises d’élans pour redonner poids et vitesse. N’oubliez pas, la balle ne viendra pas à vous, donc c’est à vous d’aller à elle !! Plus vous avez une prise fermée notamment en coup droit, et plus votre placement se doit d’être parfait, encore plus sur des balles basses.

Un engagement physique

Il est beaucoup plus fatiguant de jouer une balle molle et basse, que de renvoyer une balle qui arrive vers vous avec du poids. L’implication physique afin de mettre les outils pour la jouer est beaucoup plus intense. Pendant votre stage, un entraînement physique est adatpé afin de répondre à ce type de besoin.

Le défi : être capable de redonner de la vitesse à une balle molle.

C’est le plus difficile, être capable de redonner de la vitesse à une balle que l’on reçoit sans vitesse. En effet, il est facile de donner de la vitesse à une balle rapide, il suffit de s’appuyer dessus. Une balle molle est par définition dépourvue de vitesse, il convient donc d’essayer de la jouer tôt, et de mettre les outils techniques en place pour lui redonner de la vitesse. L’équilibre au moment de la frappe est primordial pour optimiser le contrôle. L’équilibre peut aussi de travailler lors de l’entraînement phyqiue que nous proposons dans nos séjours.

Une balle molle haute et basse.

Une basse molle basse est plus difficile à jouer qu’une balle molle haute car sur la basse le joueur doit en plus fléchir sur ses jambes afin de se mettre au niveau de la balle.

L’amortie : une option tactique à ne pas négliger !!

Si vous avez du mal à redonner de la vitesse, vous pouvez essayer de répondre à une balle courte et molle par une amortie. C’est une réponse qui vous évite de prendre un risque sur ce type de balle si vous avez des difficultés à produire une accélération. Mais attention, l’amortie est souvent un effet de surprise, si vous en abusez votre adversaire risque de s’en accoutumer. Le fantasque Allemand Dustin Brown utilise à répétition cette arme, pour attirer le joueur à la volée et casser le rythme. Nos coachs lors des stages vous écouterons afin de répondre à vos demandes tactiques.

Le shop : deuxième option tactique.

Si vous recevez une balle courte en revers et que vous avez des soucis pour accélérer, le shop est un excellent outil pour varier de l’amortie. En mélangeant l’amortie et le shop, vous avez deux armes complémentaires si vous avez des soucis pour accélérer. Grace au volume d’heures proposé et à la qualité de nos coachs, nos stages sont adaptés afin d’acquérir le savoir technique pour jouer les balles molles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *