Bien choisir sa raquette pour son stage de tennis compétition

Choisir sa raquette et cordage de tennis : les bons conseils.

Être capable de choisir sa raquette de tennis pour son stage de tennis, est un moment important afin de trouver celle qui vous correspond. Il faut également être bien conseillé, afin d’obtenir les bonnes informations qui correspondent à ses besoins. Une raquette est le prolongement de la main, il est primordial de se poser les bonnes questions suivant les critères principaux.

Le poids de la raquette

Le poids de la raquette est très important. Plus celle-ci est lourde, et plus les frappes ont du poids. A partir de 300 grammes, ce sont plutôt des compétiteurs qui jouent avec. Il faut être vigilent sur l’aspect médical, certains ne supportent pas physiquement des raquettes trop loudes et risquent de se blesser.Cependant une raquette lourde est moins maniable, c’est au joueur de trouver le meilleur compromis. Il faut un matériel adapté pour son stage.

La taille du tamis

La taille du tamis influe sur le seuil de tolérance du centrage. Plus le tamis est grand, et plus les erreurs de centrage sont absorbées, mais on perd en contrôle et précision. La taille du tamis est exprimée en cm2, cela correspond à une surface cordée. Suivant les marques, les tailles de tamis peuvent varier. La taille maximum de tamis est 39 ?37 cm en longueur, et 29,21 cm en largeur soit 709,67 cm2 en surface. Plus le tamis est grand, et plus la tolérance de frappe est importante, les petits tamis diminuent la puissance mais optimise le contrôle.

La rigidité de la raquette

La rigidité de la raquette appelée indice RA influe sur la précision, confort et puissance. Plus la rigidité est forte, et moins la raquette se déformera à l’impact de la balle, ce qui influe sur la puissance de la frappe. Plus la rigidité est faible, et plus la raquette se déforme au moment de la frappe, le contact avec la balle est plus prononcé donc on gagne en précision. A prendre en compte pour son stage de tennis!!

Le choix de la taille

Le choix de la taille du manche est très personnel. Un manche trop gros ou fin peut être très handicapent. Lorsque vous avez le manche de la raquette dans la main, il faut qu’il reste la place d’un un doigt ce qui équivaut à 1 cm. Un manche trop épais peut donner une crispation avec des blessures. Il vaut mieux choisir une épaisseur de manche un peu plus basse, afin d’avoir la possibilité de l’augmenter avec un surgrip. Les enseigants peuvent vous conseiller afin de choisir pendant votre stage de tennis.

Quelle marque choisir ?

Quelle marque choisir ? Difficile à dire, il y a de nombreux choix sur le marché…choisissez entre Babolat, Dunlop, Head, Wilson, Prince, Pro Kennex, Yonex…

Les tailles de manche.

Les tailles de manche vont de 0 à 5 (0, 1, 2,3,4,5) en référence Européenne, et de 4 à 4 5/8 en US (4, 4 1/8, 4 ¼, 4 3/8, 4 ½, 4 5/8). Les tailles américaines sont exprimées en fraction.

L’équilibre de la raquette.

L’équilibre de la raquette est important. Afin d’avoir plus de précision, on évoluera sur un équilibrage en manche ou neutre. L’équilibre correspond à la distance de la base du manche jusqu’au point d’équilibre de la raquette. Les raquettes rallongées ont un équilibre en tête et ont tendance à être plus légère. Le type de jeu correspond à l’équilibre de la raquette, le joueur au préparation courte privilégiera un équilibre en manche pour la maniabilité, par contre un joueur de grande amplitude se tournera plus sur une raquette avec du poids en tête. Il faut bien dissocier qu’une raquette avec du poids en tête peut paraître plus lourde qu’elle ne l’est en réalité.N’hésitez pas à tester ces différentes possibilités pendant votre stage de tennis.

Le profil de la raquette.

Plus le profil de la raquette est prononcé, plus on gagne en puissance mais en perdra en précision. Si le profil est fin, le joueur gagnera en précision donc en toucher mais avec moins de puissance. Ce type de raquette correspond aux compétiteurs.

La raquette et son histoire…

La raquette a été inventée à l’entrée du 16 ième siècle pour le jeu de paume. Longtemps elle fut composée en bois, puis ces dernières années les matériaux de composition ont changé. Nous trouvons le titane, carbone, acier…Des évolutions innovantes sont apparues comme la réduction des vibrations, puissance et contrôle optimisée.

La longueur de la raquette

La longueur peut varier, le premier joueur professionnel à l’utiliser fut Michael Chang à Rolang Garros en 1989. Cependant au niveau règlementaire la longueur maximale autorisée est de 73,66 cm (29 pouces). La longueur peut être comprise entre 50 cm à 67,50 cm pour les enfants (36 cm pour le mini-tennis), et de 68,50 cm à 71 cm pour les adultes. Au-delà de 69 cm, on parle de raquette XL « longbody » ou « stretch ». L’inconvénient d’une raquette longue est sa maniabilité, par contre elle permet de gagner en puissance. La raquette rallongée est plus difficile à supporter musculairement.

L’inertie de la raquette

L’inertie appelée en Anglais Swing Weight est un indice d’évaluation de la raquette par rapport à sa maniabilité et sa stabilité (valeur exprimée en KG par cm2). L’inertie de la raquette est en partie modifiable en ajoutant du plomb sur la raquette (en tête, manche…).

Le plan de cordage

Le plan de cordage correspond au nombre de cordes horizontales et verticales de la raquette. Le tamis d’une raquette peut avoir 14,16,18 montants, ainsi que 15, 18, 19, 20 ou 22 travers. Plus il y a de cordes au contact de la balle, et plus la précision va être optimisée. Moins il y a de cordes, et plus la puissance et la prise d’effet va être optimisée. Un service cordage est proposé pendant votre stage de tennis afin de vous conseiller.

Les différents types de cordages.

Il y a différents types de cordages, commençons par le boyau. Il vient de l’intestin de bœuf, il est la grande référence de part son côté souple et confortable, avec un excellent rendement. Son coût est élevé, il est très sensible aux changements de température et à l’humidité.

Il y a aussi les multifilaments qui sont des cordages synthétiques, mais assez proche du boyau naturel. Des centaines de microfibres sont regroupées pour créer le cordage. Ensuite des gaines viennent protéger cet ensemble afin d’apporter le confort, qualité et durée de vie…Il correspond plus aux joueurs qui cassent rarement.

Ensuite nous avons les guipés, avec une partie centrale type monofilament (polyester ou nylon). Le même système est appliqué, on pose une gaine siliconée. Ce sont des cordages polyvalents qui regroupe rigidité et souplesse.

Les hybrides sont le mixage de cordages différents entre les montants et les travers. Ils influent sur la durée de vie et les effets. Les travers interviennent sur le confort et la puissance. L’hybride est une combinaison entre deux matériaux différents.

Les monofilaments sont les plus accessible, le coût est raisonnable et le confort acceptable. Il est composé d’un fil unique, en polyester, kevlar ou nylon. Pendant son procédé de fabrication est défini sa durée de vie, prise d’effet et contrôle. Il faut que le joueur n’est pas de problème musculaire ou de tennis-elbow pour jouer avec ce type de cordage.

Au-delà de 20/25 heures de jeux, il convient de changer de cordage même s’il n’est pas cassé. La tension a logiquement trop baissé, ce qui peut être dangereux musculairement.

Les enseignants sont à votre disposition afin de vous conseiller pendant votre stage de tennis.

La tension.

La tension est un élément important. Plus elle est élevée, plus le cordage se rigidifie au détriment de l’élasticité, cela permet d’optimiser le contrôle au détriment de la puissance et inversement.Attention à ne pas trop tendre, les efforts répétés pendant votre stage de tennis vous invitent à adapter une tension supportable physiquement.

La jauge.

La jauge est le diamètre du cordage, elle est comprise entre 1,10 et 1,43 mm.Elle influe sur l’élasticité, confort, maintien de la tension et durée de vie. Plus elle est fine, plus il y aura du rendement mais sa durée de vie sera limitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *